Période d’essai, tout ce que vous devez savoir !

ISeeOp.com_période_d_essai
0

À la suite de votre recherche d’emploi, vous avez trouvé un emploi au sein d’une entreprise qui semble répondre à vos souhaits professionnels… Quel que soit le type de contrat auquel vous êtes soumis, vous devrez, avant d’envisager un poste plus assuré, prendre part à votre période d’essai.

La période d’essai demeure une période indispensable avant de s’engager sur le plus long terme dans une entreprise, une société. Pour le salarié, elle permet d’être assuré que le poste correspond à ses attentes et ses capacités, tout comme, pour l’entreprise, cela permet d’évaluer au mieux les compétences de ce dernier !

Retour sur les choses à comprendre à propos de la période d’essai

Combien de temps dure une période d’essai ?

La durée d’une période d’essai est définie au titre de la loi du 25 juin 2008 et dépend, en réalité du domaine d’activité ou encore du poste occupé par le salarié.

De manière générale, on estime qu’une période d’essai devrait durer 2 mois, il s’agit de la durée dite acceptable, mais cette dernière est tout à fait modulable.

Sachez, dans un premier temps, que pour un CDD, la période d’essai varie de deux semaines (pour les CDD de moins de 6 mois) à une période d’essai d’un mois (pour les CDD de plus de six mois)

Pour un CDI, la période d’essai varie le plus souvent en fonction du poste concerné. On estime donc qu’un cadre pourrait prendre part à une période d’essai d’environ 4 mois, davantage serait déraisonnable. Un ouvrier, ou encore un employé devra répondre d’une période d’essai pouvant aller jusqu’à 2 mois, et enfin les agents de maîtrise ou encore les techniciens peuvent voir leur période d’essai allongée à 3 mois !

Peut- on renouveller une période d’essai ?

Il est effectivement possible de renouveller une période d’essai, toutefois, cela ne peut se faire qu’une seule fois et doit être inscrit dans la lettre d’engagement ou encore dans le contrat de travail. Sans indication d’un renouvellement possible, le contrat de travail devient alors automatique à la fin de la période d’essai.

Toutefois, pour des raisons diverses et variées, un employeur peut souhaiter un renouvellement de la période d’essai, qui ne pourrait dépasser des durées légales en fonction des postes occupées :

– 04 mois pour les employés et les ouvriers

– 06 mois pour les techniciens et les agents de maitrise

– 08 mois pour les cadres.

Rupture d’une période d’essai, ce qu’il faut savoir

Sachez qu’au cours de la période d’essai, ou à son terme, un employeur peut rompre le contrat de travail, tout comme le peut le salarié. Aucun des deux protagonistes ne sera alors dans l’obligation d’expliquer son choix, bien qu’il faille respecter un délai de prévenance…

Sachez qu’une rupture de période d’essai ne donne pas lieu aux versements d’indemnité de licenciement, mais qu’en cas de rupture abusive, un salarié pourra faire entendre sa voix au cours d’une procédure judiciaire, s’il le souhaite !

Date: 17 Décembre 2017
Rédaction: IseeOp.com
Source: IseeOp.com
Crédits images: Giphy / 123rf

Related Blogs

Laissez nous un commentaire